Comment bien interpréter les réponses de son pendule : les étapes essentielles

Publié par Justine Sanchez le

Interpréter les réponses de son pendule : les étapes essentielles

Votre pendule a parcouru des kilomètres et des kilomètres pour parvenir jusqu’à vous et vous rencontrer enfin. Moment d’émotion, vous allez enfin pouvoir obtenir des réponses à vos questions.

Mais vous vous demandez toujours si vous parviendrez à interpréter correctement les réponses de ce pendule ! Pas de panique, cet article est là pour vous éclairer sur tous ces points !

Par ailleurs, si vous hésitez quant à la façon de bien tenir votre pendule pendant votre séance, n’hésitez pas à lire cet article.

Faites connaissance avec votre pendule

Cet exercice peut être assimilé au fait de faire connaissance avec votre pendule. en effet chaque pendule a son propre mode de réponse, aussi, aucun usage normé n’a jamais été défini quant à l’interprétation des mouvements d’un pendule puisqu’ils sont propres à chacun d’entre eux. Quelques rumeurs prétendent que le mouvement en forme de cercle décrit généralement une réponse affirmative tandis qu’un mouvement en balancier simple relève lui, d’une réponse négative. La vérité n’est pas aussi simple que ça.

Attention ! Le pendule ne répond pas toujours par oui ou par non

En effet, le pendule ne donne pas obligatoirement une réponse positive ou négative. Parfois il hésite et montre son hésitation quant à la réponse qu’il exprime et il est nécessaire pour bien interpréter les réponses de votre pendule, de savoir la détecter.

Par ailleurs il faut bien avoir à l’esprit qu’il est inutile d’insister et de poser plusieurs fois la même question au risque de perturber votre pendule et de l‘amener à vous donner des réponses erronées.

De plus, le pendule répond à la question que vous vous posez réellement et parfois de façon inconsciente. Aussi, lorsque la question que vous avez en tête n’est pas suffisamment claire, vous risquez d’obtenir une réponse approximative et donc inexploitable.

Si vous avez lu l’article sur les 5 précautions à prendre avant l’utilisation de votre pendule, vous pouvez suivre sans autre étape préalable les indications décrites ci-dessous. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lire cet article en cliquant ici.
Cherchons ensemble à connaître le mode de réponse de votre pendule. Pour cela, munissez vous aussi de quoi noter pour y inscrire les mouvements que votre pendule décrira bientôt.


Lorsque vous posez votre question, laissez le pendule immobile à 4 ou 5 centimètres de la surface sur laquelle vous vous exercez, posez votre question et attendez le mouvement. Cela peut prendre plusieurs secondes à se mettre en place puis plusieurs encore pour que vous puissiez définir et décrire ce mouvement. Le mieux pour cet exercice est de rester calme et patient.

D’abord, cherchons le mouvement décrivant la réponse “Oui”

Commencez par poser des questions évidentes et à propos desquelles vous ne pouvez pas vous tromper. Par exemple : “Est-ce que mon chien s’appelle Rex ?”.

Vous pouvez répéter l’opération sur plusieurs questions afin d’être certain du mouvement décrit.

Cherchons ensuite le mouvement décrivant la réponse “Non”

De la même manière, cherchez ce mouvement en posant des questions évidentes auxquelles la réponse est négative.


Trouver l’expression liée à l’hésitation est un peu plus difficile ! Apprenez avant tout à bien reconnaître les affirmatives et négatives et ne vous laissez pas avoir par la réponse que vous souhaiteriez obtenir lorsque vous observez un mouvement.

Si d’usage, vous observez un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre pour une réponse affirmative, une réponse elliptique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre révèlera alors une hésitation quant à la réponse fournie. Essayez alors de simplifier et de reformuler plus clairement votre réponse.

Bonne séance !


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.