Les pendules de la mort dans l'Egypte antique

Publié par Justine Sanchez le

Amulettes Ouadj et pendules utilisés dans les rites funéraires Egyptiens

J'en parlais brièvement dans un autre article, centré sur l'aspect historique de la radiesthésie, que je vous invite à consulter. Ici on abordera les différents "modèles" et quelques anecdotes.

Lors de découvertes de tombeaux égyptiens mettant en scène des rites funéraires, qui étaient à la fois complexes, méthodiques et extrêmement spirituels, plusieurs découvertes d'amulettes ont été faites. Les pendules égyptiens ont une valeur qui s'approche plus de l'amulette.

Les découvertes successives sur cette période ont montré que plusieurs types d'amulettes existaient, et que leur forme, leur matière et leur composition variait également en fonction de l'objectif recherché.

L'amulette Ouadj

L'amulette Ouadj a été retrouvée le 2 Mai 1853, dans le Sérapéum d'Alexandrie. Un Sérapéum est temple (lieu de culte) dédié à la divinité Serapis, qui est une divinité assez récente au sens égyptien du terme. En effet, Serapis combine les traits d'Hadès, du dieu-taureau Apis & Osiris et est créé par Ptolémée Ier, premier de la dynastie des Lagides, qui règne à partir de 400 avant JC environ.

L'amulette Ouadj est découverte avec la momie au masque d'or et est suspendue à une chaînette en or : elle porte le nom de Khâemouaset, ce qui correspond à un prénom égyptien de l'époque, qu'on retrouvera dans les hautes sphères dynastiques à partir du règne de Ramsès I.

Elle est en aventurine verte et possède la forme d'un papyrus.

Le rôle de l'amulette Ouadj

Elle ocupe une place importante dans le cadre du rite funéraire. Les personnes qui s'occupent du défunt vont alors lui laisser une panoplie d'objets qui doivent lui permettre de le mener jusqu'à sa prochaine vie.

"Ouadjats", dont "Ouadj" tire son nom, signifie yeux. C'est le symbole de végétation nouvelle, de renouveau. Elle est symboliquement liée à l'idée de résurrection.

Osiris, dieu de la mort dans cette mythologie, est celui qui pèsera l'âme du défunt et déterminera son sort. L'amulette porte des indications concernant la conservation et l'intégrité du défunt. C'est très certainement l'amulette la plus importante du rituel, celle placée près du coeur, qui est également le siège de la conscience.

Les autres amulettes accompagnant le défunt

Quelques autres amulettes accompagnent le défunt et sont posées entre les bandages lors de la momification : l'amulette de thot, pouvant également être représentée par l'oeil d'Horus - qui avait été cassé par Seth puis recréé par la magie de Thot - et qui représente la conservation du corps. L'amulette d'Isis a un pouvoir de protection. Le pillier Djed, également appelé le pendule d'Osiris, ferait référence soit au tronc d'arbre ébranché où le corps d'Osiris avait été retrouvé, mais sa forme peut également faire référence à sa colonne vertébrale. Il symbolise la stabilité, la résurrection.

Quelle pierre pour quelle amulette :

  • pendule de Thot - grès, bois, métaux
  • pendule d'Isis - jaspe rouge
  • pendule d'Osiris - lapiz lazulli, agate, jaspe rouge
  • pendule Ouadj - feldspath ou aventurine ou amazonite

 


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.